L’auto-édition sur Amazon

Amazon, le grand méchant loup… Excepté quand on est un auteur auto-édité.

Évidemment, tous les auteurs ne seront pas de mon avis. Certains s’auto-éditent via d’autres plateformes qu’Amazon, et c’est leur choix. Il est légitime et je le respecte. 
Néanmoins, je suis foncièrement convaincue que si vous voulez optimiser vos chances d’être lu par le plus grand nombre, Amazon est LE site où vous devez auto-éditer votre roman.

Quels sont les avantages d’Amazon ?

PRATICO-PRATIQUE : La plateforme de publication (KDP Amazon) est très simple d’utilisation et intuitive. Le service client est très réactif (vraiment), ce qui est rassurant. 
Amazon se charge de l’impression à la demande des livres (quand ils sont commandés) et de leur envoi. Donc pas besoin de se déplacer à la poste tous les jours ni d’avancer les frais d’impression.
Pour le format papier, Amazon fournit un ISBN, uniquement utilisable sur le site. Si vous souhaitez le faire imprimer ailleurs, il faudra faire une demande d’ISBN auprès de l’AFNIL.
Une fois toutes les étapes pour publier le livre remplies (cf plus bas), le livre est disponible à la vente sous 72h. Question rapidité, on peut difficilement faire mieux !

VISIBILITÉ : Amazon est la plateforme qui regroupe le plus de lecteurs numériques au monde.
AU MONDE.
Cela signifie qu’une personne capable de lire en français peut trouver votre roman sur n’importe quel domaine d’Amazon (.com, .ca …) et vous lire, quel que soit son pays de résidence.

GRATUIT : contrairement aux idées reçues sur l’auto-édition, plusieurs plateformes sont gratuites, dont Amazon. Les seuls frais engagés sont ceux que vous décidez de payer : correction (fortement recommandé), graphiste…

LES DROITS D’AUTEUR : ils sont bien plus importants que dans une maison d’édition. Ce sont les auteurs qui décident de leur redevance sur chaque livre sur Amazon. 
Format papier : le prix final inscrit sur la couverture comprend : le coût d’impression + la part pour Amazon + la redevance auteur. Lorsqu’il détermine le coût d’impression, Amazon impose un prix minimal pour avoir une part qui lui convient. Ensuite, libre à vous de rajouter quelques euros pour avoir la redevance de votre choix.
Format ebook : l’auteur a le choix entre toucher 30 ou 70% du prix total de l’ebook. Les 70% ne sont pas tout à fait exacts, puisqu’à ce montant sont retirés quelques centimes pour prendre en charge la « livraison » de l’ebook. Ces centimes sont proportionnels à la taille du fichier. 

KDP SELECT : ce programme numérique rejoint le point « visibilité » susmentionné. Si vous choisissez d’intégrer votre roman à ce programme (ce que je vous recommande chaudement), les abonnés KDP, lecteurs assidus qui paient tous les mois, auront accès à votre bébé. Vous serez rémunéré en fonction du nombre de pages lues.
Pour faire simple ? L’argent récolté par tous les abonnements mensuels est réuni en un fonds d’investissement, redistribuéà tous les auteurs concernés selon le nombre de pages lues. Dit ainsi, cela parait peu, surtout quand on sait qu’une page rapporte 0,004 centimes. Mais imaginons que dans le mois, vous ayez 100 000 pages lues, cela fait 400 € de redevances… Encore un point fort face aux maisons d’édition !

Comment publier son livre sur Amazon ?

Pour commencer, il faut créer son compte. Amazon va vous demander diverses informations classiques, ainsi que votre RIB pour vous reverser vos redevances.

Ensuite, vous atterrissez sur le tableau de bord de KDP Amazon. Il est composé de 4 pages principales : Bibliothèque ; Rapport ; Communauté ; KDP Select.
C’est le premier onglet Bibliothèque qui va vous intéresser pour commencer. Juste en dessous, vous avez une rubrique « Ajouter un livre », qui propose de créer soit un ebook soit un livre broché. Si vous avez prévu de publier les 2 sur Amazon, je vous conseille de commencer par le livre papier.
Que ce soit pour le broché ou pour l’ebook, la publication est composée de 3 étapes clés :

Numéro 1 : Informations relatives à l’ebook/le broché
Rien de plus simple, il vous suffit de remplir les différentes rubriques : langue, titre, série, auteur, description (résumé), mots-clés, rubriques, tranche d’âge.

Numéro 2 : Contenu de l’ebook/broché
Pour le broché, vous pouvez demander un ISBN à Amazon. Pour l’ebook, vous pouvez activer la technologie DMR pour protéger votre ebook.
Ensuite, il faut télécharger votre document (les formats sont précisés) ainsi que votre couverture. Vous pouvez soit accéder au créateur de couverture d’Amazon, soit télécharger votre bon à tirer préalablement créé par vos soins.
Dans le cas du broché, vous aurez accès à l’option « Prévisualisation », indispensable pour passer à l’étape 3. Elle vous permet de feuilleter tout votre livre pour vérifier la mise en page ainsi que la couverture. Prenez le temps pour cette étape, elle peut être longue et est essentielle.

Numéro 3 : Prix de l’ebook/du broché
C’est l’étape où vous déterminez le prix de votre roman. Pour cela, Amazon à un calculateur automatique qui vous permet de voir combien vous toucherez par livre. Faites attention à la TVA.
Pour l’ebook, il y a une rubrique pour inscrire le roman à KDP Select.

Une fois que tout est prêt, vous pouvez publier votre livre. Pour le broché, il y a la possibilité de commander un exemplaire « bêta » afin de vérifier que tout est en ordre. 
La page du roman met plusieurs heures à apparaitre sur Amazon. Je vous recommande de commencer par le broché, car il est plus long à être disponible à la vente que l’ebook. De plus, quand vous l’aurez publié, Amazon vous demandera automatiquement si vous souhaitez créer une version numérique du livre. Il vous suffira de répéter ces mêmes étapes. Ainsi, les deux formats seront associés sur la page produit Amazon, permettant à vos futurs lecteurs de choisir entre ebook et papier.


Pour la suite, vous aurez accès aux ventes de vos livres en temps réel sur l’onglet « Rapport ». 


J’espère que cet article vous aura aidé à y voir plus clair. J’aborderai bientôt d’autres sujets propres à l’auto-édition et à l’auto-édition sur Amazon. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser en commentaires. 

Laisser une commentaire